La Méthode No Poo : des boucles de rêve

cheveux-boucles

Après quelques semaines d’absence, je reprends le blog, difficilement il faut bien le dire.  L’envie et le coeur n’est pas vraiment au rendez-vous, j’étais entrain d’écrire cet article quand tout est arrivé… J’ai donc eu beaucoup de mal à le poster. Aujourd’hui je me lance malgré tout, car il est temps de continuer à vivre et faire ce que l’on aime, pour ne pas les laisser gagner. Mais ne pas oublier pour autant…

C’est parti pour un petit moment de futilité donc :)

 

♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦→♦

 

Si vous avez les cheveux ondulés, bouclés, frisés, crépus, qu’ils sont secs et mal définis, pleins de frisottis et gonflant à la moindre petite goutte, bref si vos cheveux vous donnent l’impression d’être un bouquet de paille ambulant, alors ce qui suit est pour vous.

Difficile de ne pas écrire un roman quand on veut parler de la méthode No Poo car à ce jour, c’est LA méthode la plus efficace pour avoir une boucle lisse et joliment définie. J’espère cependant que vous aurez le courage de me lire jusqu’au bout car je voulais vous faire part de mon expérience avec ce rituel que j’utilise depuis presque bientôt 5 ans.

A force d’en parler autour de moi et de constater que les retours étaient plus que positifs, je me suis dit que c’était une bonne idée d’en parler ici. Vous en avez peut-être déjà entendu parler ou vous allez en entendre parler de plus en plus car de nombreuses marques cosmétiques  (j’en sais quelques chose 😉 ) ont déjà lancé (Low Shampoo Yves Rocher –  Cleansing Conditioner Matrix) ou vont lancer leur gamme No Poo ou Low Poo inspirée de cette méthode .

Pourquoi je me permets d’en parler? Parce que …

♦ c’est du vécu! j’ai une nature de cheveux insupportable (pour pas dire une des pires) et très difficile à traiter : mon cheveu est bouclé, fin, poreux, ultra sec et hyper sensibilisé à coups de balayages depuis des années et autres fers à lisser/boucler

♦  j’ai testé, en vain, pendant des années,  tout ce qu’il pouvait exister comme produits pour cheveux très abimés, desséchés, etc.. avec des routines siliconées dignes des brésiliennes à savoir shampooing + après-shampooing + masque + crème sans rinçage (ou mousse coiffante également)

j’ai également testé des routines plus légères avec moins de produits siliconés… La conclusion étant toujours la même : bouquet de paille et passage obligé du fer à lisser pour éviter de ressembler à la nana qui a fait des galipettes toute la nuit dans un tas de foin  (pour rester dans le domaine de la campagne :) )

enfin comme vous avez peut-être pu le voir dans mon à propos, grâce à mon métier, je connais très bien les entrailles de tous ces petits produits et mon point de vue est aussi celui d’une chimiste qui se cache derrière ces formules.

La méthode No Poo c’est quoi?

Pour celles qui ne sauraient pas encore ce que c’est (ah bon c’est possible? 😉 ), une petite définition s’impose :) .

No Poo c’est la contraction de « No Shampoo » qui veut dire « pas de shampooing » soit clairement (au cas où ça ne l’était pas :) ) ne plus utiliser de shampooing pour se laver les cheveux. En effet , les tensio-actifs sulfatés contenus dans les shampooings fragilisent et assèchent le cheveux bouclé qui est déjà par nature plus sec qu’un cheveu raide. Bon, ok, mais on n’utilise quoi alors??

Et bien on utilise de l’après-shampooing. Et attention pas n’importe lequel, un après-shampooing ne contenant pas de silicone, je le souligne car c’est aussi sur ce point crucial que repose la méthode No Poo.

Cette méthode à été inventée par la coiffeuse américaine Lorraine Massey  à la magnifique chevelure ethnique et qui sait donc de quoi elle parle :) . Elle a d’ailleurs écrit un livre à ce sujet « Curly girl » mais voici un lien où tout est très bien expliqué, le but de cet article n’étant pas de décrire toutes les étapes pas à pas du No Poo , de nombreux sites internet et blogs l’ont déjà fait, mais plutôt de vous faire partager mon expérience et surtout les résultats!

Mon Expérience

Alors oui quand une amie m’en parle pour la 1ère fois, je ne vous cache pas que ma 1ère réaction a été : « AAAAH mais c’est dégueulasse!!! Un après-shampooing ça lave pas!! » Même en étant dans le métier, j’ai de gros doutes. Car oui, laver n’est pas la fonction première que l’on attend d’un après-shampooing même s’il contient un peu de tensio-actif, ce ne sont malgré tout pas les mêmes que ceux d’un shampooing. Je suis un peu comme St Thomas, je ne crois que ce que je vois. Et bien je peux vous confirmer maintenant qu’un après-shampooing lave aussi les cheveux. Enfin quoiqu’il en soit, même après avoir regarder les différents articles écrits à ce sujet, je reste fort longtemps sceptique et je ne suis vraiment pas décidée à tenter l’expérience beaucoup trop contraignante. J’en fait déjà pas mal.

Et puis un jour tout bascule, je « pète littéralement un câble » c’est le cas de le dire. Je viens de faire ma routine habituelle qui n’en finit pas, et puis pour une fois je décide de ne pas lisser mes cheveux  pour les reposer un peu. Je les laisse donc sécher à l’air libre comme je le fait toujours quand je ne les lisse pas, mais sans les attacher cette fois (oui car avant je les attachais aussi pour justement limiter les frisottis, une calamité ces cheveux!).

Après quelques heures, je reviens devant le miroir et là catastrophe!! Mes cheveux sont horribles, tout secs (surtout d’apparence), ni ondulés, ni bouclés, ni raides, ni rien en fait . Un amas de frisottis informe. De la paille. Le cauchemar. J’ai juste envie de prendre la tondeuse de mon mec et de me raser la tête tellement je ne supporte plus. Je vais bosser le lendemain alors j’ai le choix entre dégainer mon lisseur une enième fois ou, foiré pour foiré, tenter ce fameux No Poo. J’opte pour le 2ème choix et je vais donc à la recherche d’un site qui décrit cette méthode afin de ne louper aucune étape. Disons que je la vois un peu comme mon dernier espoir. Déformation professionnelle oblige, je prends quand même une photo avant No Poo histoire de pouvoir comparer avec l’après  No Poo. On sait jamais des fois qu’un miracle arrive…

Je file donc sous la douche me relaver les cheveux. Heureusement, il se trouve que j’ai à disposition un après-shampooing qui convient. Je ne le cache pas, la méthode est plutôt contraignante, le but étant de toucher le moins possible les longueurs pour éviter de les sensibiliser d’avantage. Entre autre comme trucs contraignants :

– le démélâge des cheveux uniquement avant de les mouiller et plus après ou alors très légèrement avec les doigts (bonjour les noeuds!),

– l’application de l’après-shampooing bien précise,

– la sortie de douche et les heures qui suivent avec les cheveux trempés car interdiction de les pré-sécher dans une serviette (pour info le frottement de la serviette éponge contribue également à la formation des frisottis) ,

– l’emballage des cheveux dans un t-shirt en coton (ça c’est autorisé pour le pré-séchage à condition de ne pas frotter les cheveux comme on a l’habitude de le faire), bref vous allez me dire que je ne vends vraiment pas du rêve et du coup quel est l’intérêt d’une telle corvée?

Et bien l’intérêt est dans le résultat car il est juste magique! Des boucles partout (j’en ai d’ailleurs oublié que mes cheveux étaient bouclés à ce point), joliment dessinées, sans frisottis, nourries et hydratées, brillantes. Je suis devant le miroir à regarder mes cheveux sous tous les angles et je n’en reviens pas. Je ne me souviens pas avoir eu des cheveux aussi beaux. Je revis. Je vais enfin pouvoir arrêter le fer à lisser et les laisser enfin naturels. Je prends bien sur une photo « après » pour pouvoir en parler à mes collègues le lendemain, ça sera la preuve imparable que ça fonctionne :) .

Ma routine

Après avoir suivi scrupuleusement les différentes étapes du No Poo pendant quelques lavages, j’ai fini par adapter cette méthode à ma façon pour qu’elle soit moins contraignante.

Si vous vous rendez sur les différents sites qui en parlent, vous verrez qu’il y a une foule d’étapes à faire et de choses à respecter pendant et après  le lavage. Comme éviter d’utiliser tout type de coiffants pour fixer les boucles  (ça assèche aussi à cause de l’alcool et des polymères fixants alors finalement c’est logique) mais plutôt de l’eau avec de l’huile essentielle de lavande. Clarifier ses cheveux avec un gommage home made au sucre et au jus de citron (le rajout de sucre sur un cheveux déjà bien encombré d’après-shampooing me laisse perplexe). Je n’ai bien évidemment rien tenter de tout ça. Je suis prête à faire beaucoup pour mes cheveux mais il faut que ça reste dans la limite du « pas trop prise de tête ».

Pendant les 2 premières années,  je n’ai utilisé que de l’après-shampooing  pour laver mes cheveux, à raison de 2 fois par semaine. La fréquence de lavage est à adapter mais moins on les lave, mieux c’est. Je faisais 2 temps d’après-shampooing, un uniquement en racines puis un sur l’ensemble de la chevelure, je démêlais avec une brosse classique et j’effectuais mon dernier rinçage partiellement afin de laisser du produit sur les cheveux.  La méthode initiale recommande de faire  un rinçage partiel, l’excédent de produit permettant de conditionner la boucle. Mais au bout d’un moment j’ai eu l’impression que mes racines regraissaient plus rapidement. La faute à la pollution parisienne peut-être aussi. J’ai donc commencé à réintégrer un temps de shampooing 1 fois sur 3. J’utilisais des bases lavantes dites douces et sans silicone comme les shampooings pour bébés et je ne l’appliquais que sur les racines puis 2ème temps avec après-shampooing, démélâge et rinçage partiel.

Aujourd’hui j’ai gardé le 1er temps de shampooing mais j’alterne, soit avec des bases lavantes douces, ou des shampooings sans sulfates (toujours sans silicone) que je n’applique qu’en racines, soit de l’après-shampooing. Je fais toujours mon 2ème temps d’après -shampooing que je rince totalement cette fois-ci et j’ai rajouté un 3ème temps. En effet mes cheveux étant vraiment très sensiblisés, je trouve que l’après-shampooing seul n’est plus suffisant, je rajoute donc une application de masque (sans silicone) que j’applique uniquement sur les longueurs, démêlage puis rinçage partiel. J’absorbe l’excès d’humidité dans une serviette éponge sans frotter (j’insiste sur ce point crucial). Je démêle encore une fois (mais ça ne prend pas plus de 2 sec) puis je travaille mes bloucles en froissant à la main les longueurs (technique du scrunching) puis séchage à l’air libre. Parfois je pousse le vice jusqu’à remettre un dernière couche d’après-shampooing avec le scrunching , mais ça c’est mon côté un peu parano avec mes cheveux 😉 , ce n’est pas obligatoire.

Alors c’est bien beau tout ce roman mais quelle valeur s’il n’y a pas de photos à l’appui? Malheureusement j’ai perdu les fameuses photos que j’avais prises au début de mon expérience mais lors de mon dernier passage chez le coiffeur, je lui ai demandé qu’il me laisse partir les cheveux mouillés. Je les ai donc laissés sécher à l’air libre comme d’habitude, mon rituel No Poo en moins… Je savais à quoi m’attendre mais je l’ai fait dans le but de cet article. Malgré tout le soin apporté à ma chevelure par mon coiffeur (shampooing et soin haut de gamme pour cheveux abimés) , inutile de dire qu’en rentrant j’ai du repasser sous la douche. Le résultat est sans appel…

Avant , avec une routine classique pour cheveux très abimés

IMG_9394IMG_9392

Après avec ma routine No Poo

IMG_9385IMG_9382IMG_9384

On se rend encore mieux compte de cette façon…

IMG_9398  IMG_9397

Je précise que mes cheveux étant très sensibilisés car très décolorés, les longueurs bouclent maintenant très difficilement. Si je ne faisais pas cette routine, je n’aurais jamais pu les garder longs et décolorés aussi longtemps. Mais on peut déjà bien voir la différence alors je vous laisse imaginer le résultat sur un cheveu sain et sur des boucles encore plus serrées :) .

Les produits que j’utilise

Pour rappel, la base de ce rituel est avant tout d’utiliser des produits sans silicones. Les silicones apportent du soin en gainant le cheveux tout en légèreté c’est à dire sans avoir un aspect plombé de la chevelure, effet très recherché chez de nombreuses femmes. C’est pour cette raison qu’ils sont des composants irremplaçables dans de nombreuses formules de shampooings et de soins.  Le cheveux bouclé étant déjà sec par nature, les silicones s’accumulent sur le cheveux et finissent par le dessécher encore plus d’où cet aspect paille dont je vous parle plus haut (en tout cas pour ma part) même avec une routine « classique » pour cheveux, secs, cassants, abimés, desséchés etc…

Si vous n’êtes pas chimiste dans l’âme, pas de problèmes, les silicones ou dérivés sont très facilement reconnaissables, dans la liste ingrédients de chaque produit, par les suffixes -thiconol, -thicone, -siloxane, -silane (ex: dimethicone, dimethiconol, cyclopentasiloxane,…)

Il existe pas mal de soins sans silicones sur le marché, bio ou pas, donc ils peuvent tous plus ou moins convenir pour le No Poo cependant il vaut mieux privilégier ceux avec une texture plutôt aqueuse, légère et fluide. En effet certaines formules sont plus épaisses (surtout celles pour cheveux abimés) et pour avoir tester les deux, il est beaucoup plus difficile de les émulsionner du coup l’impression de cheveux pas lavés est renforcée. Voici une liste de ceux que j’utilise en ce moment et qui fonctionnent très bien :

Après-Shampooing

– Garnier Ultra Doux Mangue Tiaré ( celui que j’utilise depuis le début et que j’affectionne tout particulièrement)

– Garnier Ultra Doux Nacre et Extrait de Cerisier

– Dessange Absolue Restructure

Masque (si vous voulez rajouter un 3ème temps) 

– Dessange Absolue Restructure (mon chouchou pour son odeur et sa texture)

– Garnier Ultra Doux Monoï Néroli

Même si j’utilise du shampooing , j’ai trouvé mon rituel et les produits qui me conviennent donc j’avoue ne pas être attirée par les nouvelles variantes Low Poo qui sont ou vont sortir sur le marché. Ce sont des formules adaptées spécifiquement pour fonctionner en Low Poo et pour en avoir déjà testées quelques unes, le rendu est différent. Si vous voulez intégrer une base lavante à votre rituel, il vaut mieux utiliser un shampooing doux classique ou sans sulfates puis un vrai après-shampooing plutôt qu’une fusion de ces deux produits.

La méthode est bien sur à adapter selon ce qui vous convient le mieux et selon la nature de vos cheveux et de votre cuir/chevelu. Il faut essayer plusieurs produits et plusieurs variantes avant de trouver la bonne équation mais avec un peu de patience ça vaut le coup d’essayer non? Si vous avez déjà de jolies boucles, elles ne seront que plus belles et encore mieux définies, c’est assuré :) .

 

Alors, prêtes à tenter? :) L’avez vous déjà tenté? Faites moi part de vos commentaires :)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
This entry was posted in Beauté.

18 comments

  1. Pauline says:

    Bon est bien tu m’as redonné envie de reprendre le Nopoo! Je l’ai pratiqué comme tu le sais longtemps puis j’ai rebasculé dans l’enfer du lisseur! Mais à comparer c’est moins contraignant que de se lisser les cheveux un dimanche soir en catastrophe à 00h! Merci pour ton super article ! Mais d’ailleurs je me souvient qu’avant déjà , lorsque nous papotions au jardin du Luxembourg tu portais sur tes cheveux un masque tout l’après midi!!!!

  2. DoseDeMode says:

    Tes cheveux sont superbes !! Tu as vraiment trouvé la routine idéale ! Mes cheveux à l’inverse des tiens régraissent très (trop) vite… En plus, en ce moment j’ai le cuir chevelu sensibilisé c’est la cata ! Je cherche un shampoing équilibrant mais j’ai pas trouvé la perle rare :(

  3. valentine says:

    Je suis vraiment epatee du resultat! Ton article est tres bien ecrit, tu m as d ailleurs bien vendu ta technique de no poo; je vais prochainement l utilisee. En plus, je me suis reconnue dans chacun des mots pour caracteriser tes cheveux se base. Je me posais juste la question, en combien de temps des resultats sont visibles?( je suis tres ilpatience quand on parle de mes cheveux abba) Et comment xhoisir son apres shampooing? Il vaut mieux en apres shampooing pour cheveux boules ou non?

    • melenstilettos says:

      Désolée pour ma réponse tardive. Merci pour ton message :)
      Les résultats sont visibles immédiatement , dès la première utilisation.
      Concernant le choix de l’après-shampooing, peu importe, l’important est de le choisir sans silicone. Il n’est pas forcément nécessaire d’en prendre un ciblé cheveux bouclés car attention ces produits contiennent souvent des silicones. Le fait de ne pas le rincer complètement apporte déjà pas mal de conditionnement.
      Mais si tu en trouves un pour cheveux bouclés sans silicone, c’est bon.
      A toi de voir au bout de quelques utilisations si le niveau de traitant te suffit ou s’il faut quelque chose de plus fort comme par exemple un après-shampooing pour cheveux abimés ou très secs. Le problème avec ce type de formule très traitante est qu’à la longue tu risques d’avoir le cuir chevelu qui regraisse plus rapidement.
      Sinon tu peux faire aussi comme je fais à savoir utiliser un après-shampooing assez light c’est à dire pour des cheveux qui ne sont pas trop en demande de traitant et ensuite appliquer un bon masque uniquement sur les longueurs et pointes et le rincer partiellement.
      Tu pourras aussi alterner avec un shampooing (sans silicone également) de temps en temps au niveau des racines uniquement, ce que je fais également. A toi de tester ce qui te convient le mieux.
      J’espère t’avoir aider à y voir plus clair. N’hésite pas si tu as d’autres questions :)

  4. Ana Adão says:

    « silicones dignes des brésiliennes » ? ah, si en france on trouvait les produits no / low poo qu’on trouve au brésil ! nous sommes beaucoup plus avancées que vous là-dessus. il faut mieux se renseigner avant de dire de telles bêtises.

    • melenstilettos says:

      1) Je vous invite avant toute chose à lire mon « à propos », je sais très bien de quoi je parle et peut-être mieux que vous.
      2) « Silicones dignes des brésiliennes »…
      Je n’ai jamais parlé des « silicones brésiliennes » comme vous l’écrivez, tout simplement parce que des « silicones brésiliennes » cela n’existe pas. L’adjectif « brésiliennes » s’accordait avec le sujet « routines » à savoir le fait d’appliquer plusieurs produits à la suite comme je l’ai décrit. Encore faut-il comprendre la subtilité de la grammaire française…
      3) je vous invite à bien relire l’article, je dis justement que les NO POO/LOW POO mis sur le marché en France ne donnent pas le rendu escompté comparé à la vraie méthode NO POO.
      4) enfin l’article focus sur la routine NO POO UNIQUEMENT (qui de toute façon ne vient pas du Brésil). Il ne porte ni sur les produits dérivés de cette méthode et sur leur efficacité , encore moins sur les produits brésiliens. Je vous invite donc une nouvelle fois à BIEN lire l’article mais également à vous renseigner sur le principe de cette méthode.
      Cela vous évitera de raconter vous même des bêtises et de critiquer les gens bêtement suite à une mauvaise compréhension du texte. Sauf si vous avez une marque et un lobby à défendre, dans ce cas on peut en discuter autrement…

  5. debray says:

    Je suis tombée sur votre article « par hasard », enfin quand même à la recherche d’expériences No Poo. Tout ça me paraît ultra sensé. Quand on se traîne depuis l’enfance avec des cheveux bouclés, secs, que les top shampooing n’aident pas vraiment, on commence à se poser des questions.
    Bref, il m’est arrivé souvent, parce que j’ai bien vu que les lavages trop fréquents, ça n’arrange rien, de me passer les cheveux uniquement à l’eau et d’en être positivement étonnée. Mais là, je me suis carrément passée de shampooing depuis 4 semaines. A raison d’environ un lavage eau/semaine. Et le résultat est étonnant: les cheveux tombent bien, reprennent une forme, des boucles bien dessinées, un poids (au lieu du tas de foin frisotté immonde qui fait qu’on ressemble à un vieux caniche orangé passé au ventilateur). En revanche: les racines sentent un peu le gras (le comble quand on a les cheveux secs), et je suis en train de chercher une idée lavante ou qui parfume agréablement, et de quelque chose de naturel, tant qu’à faire.
    Donc sur ce point pas encore d’idées. Mais clairement, les shampoing, c’est terminé pour moi.

    • melenstilettos says:

      L’idée est bonnne, mais il faut quand même laver de temps en temps pour enlever les salissures , la pollution, etc qui sont collés par le sébum du fait que vous ne vous laver les cheveux qu’à l’eau. Votre cuir chevelu ne va plus respirer. Je pense que c’est bien de faire ça plutôt en cure. Et de temps en temps reprendre les lavages avec des apres-shampooings légers ou pourquoi paq des shampooings sans sulfates? A espacet le plus possible dans tous les cas.

  6. Pau says:

    Coucou ! Le résultat est incroyable !! Tu as des boucles superbes ! Ça fait des années que je livre une lutte acharnée contre mes cheveux, ni raides ni bouclés, mousseux, bref Mufassa pourrait être mon père ! J’ai acheté il y a quelques jours le shampoing solide bio « fleur de Shampoing », sans sulfates, et en laissant sécher ma tignasse a l’air libre je retrouve des boucles ! Incroyable. Pas bien définies, un peu sèches, mais tout de même. Y a de l’espoir. Quand j’arriverai à espacer les shampoings d’une semaine je ferai la fameuse cure de sébum. En as-tu fait une ?

    • melenstilettos says:

      Merci c’est gentil . Encore que là ce ne sont plus vraiment des boucles. Mes cheveux sur le dessus ne boucles plus du fait des traitements chimiques répetés.
      C’st bien d’espacer le plus possible les shampooings. Je n’en ai toujours fais qu’un par semaine ou 2 grand max.
      Par contre tu m’apprends un truc sur la cure de sébum , je n’en avais jamais entendu parler.
      J’ai regardé un peu sur le net, tous mes avais sont positif cest dingue. Mais bon là pour le coup ça ma rebute pas mal.
      En tout cas si tu testes, je suis curieuse d’avoir ton retour.

  7. Corinelou says:

    Bonjour, ma fille a les mêmes cheveux très abimés que sur votre 1ère photo. Je voudrais tester votre méthode pour elle. Est-ce que le masque est « Dessange Absolue Restructure » ou « Sublime restructure » que vous utilisez?? Je ne vois que « sublime » en boutique. Merci pour votre réponse et pour vos précieux conseils

  8. Matilde says:

    Salut, je commence à peine la méthode No Poo car j’ai les cheveux bouclés, et il me semble que cette méthode est géniale. J’utilise l’AS garnier ultra doux avocat et karité qui est sans silicone et sans parabens. En sortant de la douche j’applique de l’huile de coco vierge bio. Mais sinon, hors jours de lavage, je n’applique rien sur mes cheveux. Est-ce que je devrais appliquer de l’huile de coco tous les jours ? Si non, quel produit ?
    Je voulais également savoir si je peux me mouiller les cheveux tous les matins lors de ma douche et me les démêler à la main pour qu’ils soient démêlés, car si je ne les mouillent pas, je ne peux rien faire à part les attacher.
    Merci d’avance pour ta réponse, et je te remercie également ton article qui donne envie d’avoir de beau cheveux !
    Matilde

    • melenstilettos says:

      Bonjour Mathilde,

      Merci pour ton message. En ce qui concerne l’application de coco ou autres hors des jours de lavage, c’est à toi de voir si tu en as besoin. Ce n’est pas vraiment nécéssaire pour moi mais si tu sens que tes cheveux en ont besoin, pourquoi pas. Mais à utiliser avec parcimonie et que sur les longueurs.
      Tu peux aussi les remouiller tous les jours si tes cheveux en ont besoin également. Je me souviens qu’il y avait une astuce pour celles qui avaient besoin de redonner du ressort à leur boucles mais je ne me souviens plus. L’article qui en parlait n’était pas tout récent. Je me souviens d’une de vaporisation du cheveu avec de l’eau et des gouttes d’huile essentielle de lavande mais je ne suis pas sure que c’était pour ça, je ne voudrais pas te dire de bétises. Je pense que tu peux trouver des idées sur le net. Perso je ne les remouille pas ,même s’ils en auraient besoin. Je pense que tu peux tenter de le faire en remettant un petit peu de ton après shampooing, tout dépend si tu les mouilles beaucoup mais ne l’ayant jamais fait, je ne sais pas trop ce que ça peut donner à la longue. Si c’est juste les humidifier, ce n’est peut être pas la peine de les surcharger d’après- shampoing, il en restera suffisamment.
      Par contre je ne cumulerais pas l’huile et l’après-shampooing. Soit tu fais l’un, soit tu fais l’autre.
      J’espère avoir répondu à tes questions :)

Laisser un commentaire